fbpx

Menace imminente : Rhysida prêt à vendre des données dérobées

Déplier le sommaire Replier le sommaire

Le Groupe Rhysida Revendique l’Attaque Ciblée contre MIDF

Selon des sources, le groupe de rançongiciel Rhysida aurait revendiqué l’attaque cybernétique lancée contre la Malaysian Industrial Development Finance (MIDF), plaçant cette institution financière, clé dans le processus de modernisation des industries manufacturières de Malaisie, parmi les récentes victimes de leurs méfaits. Cette révélation a été mise en évidence dans une publication récente faite par les assaillants eux-mêmes.

Dans un message alarmant posté par ces acteurs malveillants, un ultimatum de seulement sept jours a été fixé, encourageant de potentiels acheteurs à saisir cette fenêtre d’opportunité pour mettre la main sur des données exclusives et sensibles appartenant à l’institution.

Bien que cette annonce concernant l’attaque contre la MIDF soit préoccupante, elle met également en lumière l’audace et la sophistication des cybercriminels dans leur ciblage de secteurs cruciaux pour l’économie malaisienne.

Éclaircissements sur les Revendications de l’Attaque contre la MIDF

Hackitude, cherchant à obtenir plus de détails sur cette cyberattaque, a contacté la MIDF. Cependant, jusqu’à la rédaction de ce rapport, aucune réponse officielle n’a été émise par l’organisation, laissant ainsi ces revendications sans vérification et plongeant la situation dans l’incertitude.

Malgré les allégations portées par le groupe de rançongiciel Rhysida, le site web de la MIDF semble fonctionner normalement, ne présentant aucun signe évident d’une intrusion cybernétique. Cette contradiction soulève des interrogations quant à la véracité de l’attaque et souligne l’importance d’obtenir des informations concrètes soit de la MIDF elle-même soit des autorités compétentes.

À lire Groupe Akira Ransomware : Plus de 250 entreprises vidées de 42 millions de dollars

L’annonce faite par les acteurs de la menace stipule que « Avec seulement 7 jours à compter, c’est l’opportunité de miser sur des données exclusives, uniques et impressionnantes. Ouvrez vos portefeuilles et préparez-vous à acheter des données exclusives. Nous vendons à une seule partie, aucune revente, vous serez le seul propriétaire ! »

Cette cyberattaque contre la MIDF constitue un exemple parmi une série d’assauts numériques visant des institutions malaisiennes, sur fond de tensions croissantes liées au soutien du pays envers la Palestine. Datuk Seri Mohamed Khaled Nordin, Ministre de la Défense de Malaisie, a mis en évidence une augmentation des menaces cybernétiques suite à la position publique du pays sur le conflit Palestine-Israël, comme le rapporte The Edge Malaysia.

Une Montée des Cyberattaques contre la Malaisie

Selon Nordin, la Malaisie fait face à une moyenne de 3 000 cyberattaques par jour, reflétant une tentative concertée de compromettre les systèmes de sécurité nationaux. Ces attaques, visant à infiltrer l’infrastructure de défense malaisienne, comportent des risques tels que l’espionnage et la surveillance des opérations militaires.

Face à l’escalade des menaces cybernétiques, Nordin a souligné les efforts inlassables des forces de sécurité malaisiennes pour protéger la souveraineté nationale. Qu’il s’agisse de patrouilles frontalières ou d’opérations de sécurité informatique, les forces armées restent vigilantes devant les menaces digitales visant le pays.

Dans un développement connexe, les autorités malaisiennes ont récemment arrêté un ressortissant israélien de 36 ans à Kuala Lumpur, saisissant des armes à feu et des munitions. Tandis que le ministère de la Défense se dit prêt à contribuer à l’enquête, Nordin a réitéré l’importance de préserver la sécurité interne sous la supervision de la police.

Avis de non-responsabilité médiatique : Ce rapport se fonde sur des recherches internes et externes obtenues par divers moyens. Les informations fournies sont destinées à des fins de référence uniquement, et il incombe aux utilisateurs de se fier à celles-ci. Hackitude n’assume aucune responsabilité quant à l’exactitude ou aux conséquences de l’utilisation de ces informations.

Rate this post

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.